Tout est si fragile. https://michan.journalintime.com/ Garder une propre trace de ses pensées […] fr 2022-07-20T23:00:16+02:00 https://michan.journalintime.com/Mes-hirondelles Mes hirondelles. Je suis là. Je suis là et je savoure cet instant paisible, comme un retour en enfance. J'ai retrouvé cette saveur du passé, l'espace d'un moment. Je me sens à nouveau comme une petite fille, protégée et dorlotée. Il n'y a rien d'autre que le silence et une douce nostalgie.

Je suis là.

Je suis là et je savoure cet instant paisible, comme un retour en enfance.
J’ai retrouvé cette saveur du passé, l’espace d’un moment.
Je me sens à nouveau comme une petite fille, protégée et dorlotée.

Il n’y a rien d’autre que le silence et une douce nostalgie.

]]>
2022-07-20T23:00:16+02:00
https://michan.journalintime.com/Nuit-etoilee Nuit étoilée. Nous avancions dans la nuit, un brin de musique dans l'air. J'ignore pourquoi mais les lampadaires ne fonctionnaient pas, nous étions donc seuls, à traverser les ténèbres. Je me suis sentie vide et comblée à la fois. J'aime ces instants parce que rien ne compte mis à part le présent. Je me sens pleinement ancrée dans le moment. Puis, parfois, dans la seconde qui suit je me laisse aller à penser au lendemain, aux responsabilités et obligations à subir, sans en avoir la moindre envie. Dès lors le sourire chute. Je crois que ces instants sont précieux pour moi car absolument Nous avancions dans la nuit, un brin de musique dans l’air. J’ignore pourquoi mais les lampadaires ne fonctionnaient pas, nous étions donc seuls, à traverser les ténèbres.
Je me suis sentie vide et comblée à la fois.
J’aime ces instants parce que rien ne compte mis à part le présent. Je me sens pleinement ancrée dans le moment.
Puis, parfois, dans la seconde qui suit je me laisse aller à penser au lendemain, aux responsabilités et obligations à subir, sans en avoir la moindre envie.
Dès lors le sourire chute.

Je crois que ces instants sont précieux pour moi car absolument rien n’est prévu et prévisible. C’est comme une pause pour mon esprit, où tout semble plus léger et facile.
J’observe le ciel étoilé dans le silence, il n’y a plus qu’à savourer.

Ce moment passé, je dois redevenir lucide.

]]>
2022-07-02T00:54:54+02:00
https://michan.journalintime.com/2022-06-17-19-03-22 [...] Ça y est, je pensais y avoir échappé après ces 3 années compliquées pour tous, mais nous y sommes ! Je n'ai jamais minimisé ce virus, mais bon sang je l'ai senti passer. Comme quoi nous nous croyons parfois puissants et invincibles, mais ce n'est pas le cas. Aujourd'hui cela va mieux, cela fait 5 jours que je suis à la maison et je n'ai quitté le lit qu'hier soir. C'est surtout le moral qui prend un coup, rester enfermé avec cette absence totale d'énergie c'est difficile à gérer. J'ai le sentiment d'avoir raté des milliers de choses, alors qu'en réalité "seulement 5 jours" Ça y est, je pensais y avoir échappé après ces 3 années compliquées pour tous, mais nous y sommes !
Je n’ai jamais minimisé ce virus, mais bon sang je l’ai senti passer. Comme quoi nous nous croyons parfois puissants et invincibles, mais ce n’est pas le cas.

Aujourd’hui cela va mieux, cela fait 5 jours que je suis à la maison et je n’ai quitté le lit qu’hier soir. C’est surtout le moral qui prend un coup, rester enfermé avec cette absence totale d’énergie c’est difficile à gérer. J’ai le sentiment d’avoir raté des milliers de choses, alors qu’en réalité "seulement 5 jours" sont passés.

Je culpabilise beaucoup vis-à-vis de cette histoire. Je l’ai attrapé en vacance et à mon retour j’ai eu le sentiment que mon patron ne me croyait pas. Je pense que cela a dû sérieusement le saouler que je m’absente une semaine de plus, à cause de ce virus.
Je m’en serais bien passé.
Tout ce que j’ai réalisé, c’est qu’une fois de plus ce boulot me sort par les yeux.
Et dire que j’aurais dû être auto-entrepreneur cette semaine...

Je culpabilise aussi car je l’ai transmis à mes ami.es… Déjà qu’elle doit supporter une maladie compliquée à gérer au quotidien, j’ai le sentiment de lui avoir rajouté un fardeau en plus et j’ai mal au coeur pour cela.

Bref, cette semaine est passé vite et lentement à la fois, comme suspendue dans le temps.

Et d’ici deux jours je repose un pied dans la réalité.

]]>
2022-06-17T19:03:22+02:00
https://michan.journalintime.com/2022-05-28-19-44-29 [...] Et vous pensez pouvoir gagner votre vie comme ça ? [...] Je ne t'ai rien demandé, connard. Et vous pensez pouvoir gagner votre vie comme ça ? [...]

Je ne t’ai rien demandé, connard.

]]>
2022-05-28T19:44:29+02:00
https://michan.journalintime.com/Hirondelles Hirondelles. [...] Hier j'ai pu discuter longuement en tête à tête avec mon père, cela faisait longtemps. Même si cela a été de courte durée cela m'a fait du bien, parfois j'ai l'impression que nous nous sommes éloignés. Il m'a tout expliqué en détails, le pour et le contre, mais nous sommes tombés d'accord sur le problème initial : le temps. C'est ce qui me fait cruellement défaut. Tant que je serai là-bas je n'y arriverai pas, pour lui comme pour moi c'est une certitude. Dans tout les cas la semaine prochaine c'est le "grand saut", cela me fait un peu peur c'est pour ça que je [...]

Hier j’ai pu discuter longuement en tête à tête avec mon père, cela faisait longtemps.
Même si cela a été de courte durée cela m’a fait du bien, parfois j’ai l’impression que nous nous sommes éloignés.

Il m’a tout expliqué en détails, le pour et le contre, mais nous sommes tombés d’accord sur le problème initial : le temps.
C’est ce qui me fait cruellement défaut. Tant que je serai là-bas je n’y arriverai pas, pour lui comme pour moi c’est une certitude.
Dans tout les cas la semaine prochaine c’est le "grand saut", cela me fait un peu peur c’est pour ça que je retarde l’échéance depuis si longtemps.
Par peur de l’échec.
Trop de déceptions. Mais à présent il faut y aller ! Je n’en parle pas trop, même pas du tout car je n’ai pas envie d’entendre quoi que ce soit. Je préfère faire les choses de mon côté pour le moment.
Certaines personnes transforment tout en or lorsqu’elles touchent quelque chose, et pour d’autres il faut galérer un peu plus.

Est-ce juste ? Non, mais c’est ainsi.

]]>
2022-05-07T16:47:00+02:00
https://michan.journalintime.com/Le-poison Le poison. La date est posée, le domaine est réservé, les problèmes arrivent déjà. Je ne comprend pas pourquoi les gens pensent qu'ils ont leur mot à dire. "Oui mais je voudrais inviter XXXX." "Oui mais si elle n'est pas là je me sens amputée." Mais pourquoi tu n'invites pas Tata Gertrude ?" Ils me rendent complètement dingue. En fait si vous n'êtes pas contents organisez votre propre mariage et laissez moi tranquille. Je ne comprend vraiment pas. Pourquoi être agressif et donner son avis sans que personne ne vous demande quoi que ce soit ? Et la meilleure c'est que j'ai même eu droit La date est posée, le domaine est réservé, les problèmes arrivent déjà. Je ne comprend pas pourquoi les gens pensent qu’ils ont leur mot à dire.
"Oui mais je voudrais inviter XXXX."
"Oui mais si elle n’est pas là je me sens amputée."
Mais pourquoi tu n’invites pas Tata Gertrude ?"

Ils me rendent complètement dingue. En fait si vous n’êtes pas contents organisez votre propre mariage et laissez moi tranquille. Je ne comprend vraiment pas.
Pourquoi être agressif et donner son avis sans que personne ne vous demande quoi que ce soit ?
Et la meilleure c’est que j’ai même eu droit à du chantage affectif, en guise d’épée de Damoclès.
"Si elle ne vient pas j’ai dis à mes ami.es de ne pas répondre à vos cartons d’invitation parce que j’estime que si ma fille n’est pas là, des étrangers n’ont pas à l’être.

Non mais on va où sérieusement ? C’est la cour de récréation ? Elle croit réellement que sa connasse de fille va m’apporter une quelconque joie ? Puis j’adore sa notion d’amitié, apparemment elle porte ses "ami.es" en haute estime !
Je suis abattue et j’ai le coeur vide.
Dans un élan de colère et de spontanéité j’ai tout lâché, je lui ai tout expliqué sans dépasser une seule fois la limite. Je lui ai tout dis.
Et elle continue à la défendre.
Je ne comprend vraiment pas. En fait tu préfères soutenir un poison, au détriment et au risque de perdre ton propre fils, celui qui a toujours été là pour toi ?
Je ne comprend plus ce monde.

Je me sens à l’écart de tout, peut être que je suis différente ? Mais rien dans toute cette histoire ne me semble juste. Il n’y a rien de cohérent.

Affaire à suivre.

]]>
2022-03-10T16:41:02+01:00
https://michan.journalintime.com/2022-02-08-14-07-52 [...] 08.02.2022 Je suis tellement déçue. 08.02.2022
Je suis tellement déçue.

]]>
2022-02-08T14:07:52+01:00
https://michan.journalintime.com/3tmx-R [...] "Nous ne sommes plus proches [...]" 03.02.2022 Ça y est, nous y sommes. À la lecture de ce long message (qui abordait un tout autre sujet) le temps s'est arrêté. Cette nouvelle sortait de nulle part, je n'ai absolument rien vu venir. Assommée en amont par cette histoire, le récit s'est terminé sur ces mots. C'est devenu concret. Ce que je pensais depuis des mois s'est avéré être juste. Malgré mes efforts acharnés, cela n'a servi à rien. Le choc a été violent. La chute a été violente. Quelle place j'occupe ? Suis-je à ce point devenue une étrangère ? Mais je n'ai pas "Nous ne sommes plus proches [...]"
03.02.2022
Ça y est, nous y sommes.
À la lecture de ce long message (qui abordait un tout autre sujet) le temps s’est arrêté. Cette nouvelle sortait de nulle part, je n’ai absolument rien vu venir.
Assommée en amont par cette histoire, le récit s’est terminé sur ces mots.
C’est devenu concret.
Ce que je pensais depuis des mois s’est avéré être juste. Malgré mes efforts acharnés, cela n’a servi à rien. Le choc a été violent. La chute a été violente. Quelle place j’occupe ? Suis-je à ce point devenue une étrangère ?
Mais je n’ai pas relevé car la situation ne le permettait pas. Il y avait plus "urgent".

C’est le coeur brisé que j’ai erré jusqu’au soir, en essayant en vain de comprendre. D’autres éléments me sont parvenus entre-temps, pour ne rien arranger.

05.02.22
Aujourd’hui je tombe de haut.
Je crois qu’il ne m’a jamais autant déçu. Je le trouve même pathétique.
Je n’arrive toujours pas à le croire, et pourtant c’est vrai, il l’a même admis. Je suis écoeurée.
Je ne sais même pas comment formuler cela.
Il ne m’a jamais autant déçu.
Je ne sais pas pourquoi mais je sens que la fin approche, je ne le reconnais plus depuis longtemps maintenant.
Je suis profondément triste et en colère, je ne comprend pas son comportement, malgré le fait qu’il soit entouré et épaulé.

Je n’ai le coeur à rien aujourd’hui.

]]>
2022-02-05T17:16:00+01:00
https://michan.journalintime.com/2022-01-20-21-18-06 [...] "2022" En ce moment je pense à l'avenir, je me projette un peu plus loin que je ne le fais d'habitude et c'est curieux mais je n'ai pas d'idées fixes. Je me penche beaucoup sur le CPF et j'ai beau regarder il n'y a rien qui me fasse vibrer. Si, une chose mais c'est tellement hors de portée. J'ai l'impression que la trentaine approche à grands pas, beaucoup trop vite. Je sais que c'est bête mais je ressens une lourde responsabilité, comme si je devais absolument m'accomplir avant de franchir ce cap-là, comme si le temps m'était compté. Comme si après cette limite il sera trop tard. "2022"

En ce moment je pense à l’avenir, je me projette un peu plus loin que je ne le fais d’habitude et c’est curieux mais je n’ai pas d’idées fixes.
Je me penche beaucoup sur le CPF et j’ai beau regarder il n’y a rien qui me fasse vibrer. Si, une chose mais c’est tellement hors de portée.
J’ai l’impression que la trentaine approche à grands pas, beaucoup trop vite. Je sais que c’est bête mais je ressens une lourde responsabilité, comme si je devais absolument m’accomplir avant de franchir ce cap-là, comme si le temps m’était compté.
Comme si après cette limite il sera trop tard.

Dans mon "désespoir" j’envisage tout et n’importe quoi, quelque chose que j’estimerai être meilleur. Mais à la réflexion ce n’est pas si mal, si ?

L’autre jour j’ai réalisé l’espace d’une seconde à quel point je pouvais être dure avec moi-même, à me mettre autant de pression alors qu’en réalité qui attend quoi que ce soit ? C’est ridicule. Personne. Il n’y a que moi !
J’oublie parfois que j’ai beaucoup de chance. J’ai un fiancé merveilleux, je me marie l’an prochain, j’ai un toit au dessus de ma tête à la sueur de mon front, j’ai d’incroyables ami.es, mes parents et mon frère, je voyage très souvent, j’ai tout ce que la vie a de plus beau à offrir. Et ça je l’oublie trop souvent.

Alors pourquoi ce manque ?
De temps à autre sans aucune raison apparente, la mélancolie me frappe. Sans prévenir. J’ai du mal à mettre le doigt dessus, peut être trouverais-je un jour ? En tout cas j’ai le sentiment que le puzzle n’est pas terminé, c’est sans doute le cas de beaucoup de personnes j’imagine.

Quoi qu’il en soit je débute cette année dans la douceur, il faut vraiment que je me laisse un peu plus "tranquille". Je me doute que c’est un apprentissage, cela viendra petit à petit.

Je voulais poser cela quelque part, voilà qui est chose faite.

]]>
2022-01-20T21:18:06+01:00
https://michan.journalintime.com/Declin Déclin. [...] En ce moment j'assiste au déclin. Cette idée ne m'est pas venue tout de suite, elle s'est lentement propagée, elle a eu le temps de mûrir. Je ne suis pas sûre d'être prête pour cela, et je crois que je ne le serai jamais. Puis après tout... Qui l'est ? Je suis inquiète car je ne peux rien y faire, je peux seulement être présente. Malheureusement je crois que je ne sais pas tout, j'ai comme un presentiment. Celui-ci s'est confirmé lorsqu'elle m'a dit je t'aime, comme un annonciateur d'une catastrophe imminente. Je n'ai plus envie d'écrire, mon coeur et mes pensées [...]

En ce moment j’assiste au déclin. Cette idée ne m’est pas venue tout de suite, elle s’est lentement propagée, elle a eu le temps de mûrir.
Je ne suis pas sûre d’être prête pour cela, et je crois que je ne le serai jamais. Puis après tout… Qui l’est ?

Je suis inquiète car je ne peux rien y faire, je peux seulement être présente. Malheureusement je crois que je ne sais pas tout, j’ai comme un presentiment. Celui-ci s’est confirmé lorsqu’elle m’a dit je t’aime, comme un annonciateur d’une catastrophe imminente.

Je n’ai plus envie d’écrire, mon coeur et mes pensées sont ailleurs, pour elle.

]]>
2021-11-09T14:53:57+01:00
https://michan.journalintime.com/Ciel-bleu Ciel bleu [...] Aujourd'hui j'ai craqué et j'ai lu ce message. J'ai tenu deux mois à distance de cette notification mais je ne sais pas trop pourquoi aujourd'hui j'ai cédé. Quelle déception. Pourquoi est-ce que je m'attend à quelque chose à chaque fois ? Je caresse toujours cet espoir qu'elle trouve enfin sa lucidité et qu'elle présente platement ces excuses. Qu'il existe une conversation sincère et calme par la suite. Quelle abrutie. Déjà au lieu de prendre ses responsabilités, elle passe par moi. Première erreur. Ensuite, ce message... Je n'ai même pas envie de m'attarder là dessus, Aujourd’hui j’ai craqué et j’ai lu ce message. J’ai tenu deux mois à distance de cette notification mais je ne sais pas trop pourquoi aujourd’hui j’ai cédé.

Quelle déception.

Pourquoi est-ce que je m’attend à quelque chose à chaque fois ? Je caresse toujours cet espoir qu’elle trouve enfin sa lucidité et qu’elle présente platement ces excuses. Qu’il existe une conversation sincère et calme par la suite.

Quelle abrutie.

Déjà au lieu de prendre ses responsabilités, elle passe par moi. Première erreur.
Ensuite, ce message… Je n’ai même pas envie de m’attarder là dessus, tellement il est vide et sans intérêt. Deuxième erreur.

Je me demande comment est-ce que quelqu’un d’aussi constipé émotionnellement arrive à regarder son enfant dans les yeux et lui dire "je t’aime". Je suis dure je sais, mais j’ai mes raisons.
En ce moment j’y pense beaucoup, sans doute à cause de l’approche des fêtes qui sont pour moi une grande source d’angoisses cette année.

J’ai "envie" de reprendre contact, de tendre ma main à nouveau. Mais...
Cette main je l’ai tendue un millier de fois, et à chaque essai elle finit par me cracher dessus. Mais E me manque beaucoup...

Puis je me recentre et je pense à nouveau à tout. Puis je change d’avis suite à mes réflexions. Et je reviens au point de départ du cercle.
En fait cette histoire est peut être sans fin. Pourtant, j’ai l’impression d’avoir un rôle à jouer.

Bref.

L’absence de E est le prix à payer pour ma tranquillité et mon bien-être. Mais je ne suis pas sûre de vouloir subir un tel sacrifice. En fait, je me rend compte que je n’ai rien demandé et que cette situation m’est imposée. En fait je suis lassée.

Quel message vraiment merdique.

]]>
2021-10-22T15:40:33+02:00
https://michan.journalintime.com/2021-08-31-22-03-40 [...] Le masque. N'ai-je pas le droit d'avoir des désirs ? On me pose une question, on me demande une envie, et lorsque j'y répond on me rétorque des "Ah, mais c'est mieux ça [...] Ah, mais je préfère ça [...] Ah, mais ça m'arrange ça [...]" Alors pourquoi me poser cette question bordel si mon avis ne compte pas ? Dois-je vous hurler dessus une bonne fois pour toutes ? Le masque.

N’ai-je pas le droit d’avoir des désirs ?
On me pose une question, on me demande une envie, et lorsque j’y répond on me rétorque des "Ah, mais c’est mieux ça [...] Ah, mais je préfère ça [...] Ah, mais ça m’arrange ça [...]"
Alors pourquoi me poser cette question bordel si mon avis ne compte pas ?

Dois-je vous hurler dessus une bonne fois pour toutes ?

]]>
2021-08-31T22:03:40+02:00
https://michan.journalintime.com/2021-08-21-14-50-38 [...] "Derrière la vitre." J'ai l'impression d'être spectatrice en permanence. Je passe vraiment à côté de tout, pourtant je fais tout ce que je peux pour être présente et prendre des nouvelles mais j'ai toujours un train de retard. Ce boulot de merde je le déteste. Et le pire dans tout ça c'est que je culpabilise lorsque je pars 1h plus tôt parce que je suis malade. Je rate tout. Il n'y a que ce travail. Cette rancœur est en train de muter, ce n'est plus seulement un profond dégoût mais une haine sans nom. Je rate tout. Il ne comprend pas que mon existence ne tourne pas seulement "Derrière la vitre."

J’ai l’impression d’être spectatrice en permanence. Je passe vraiment à côté de tout, pourtant je fais tout ce que je peux pour être présente et prendre des nouvelles mais j’ai toujours un train de retard.
Ce boulot de merde je le déteste. Et le pire dans tout ça c’est que je culpabilise lorsque je pars 1h plus tôt parce que je suis malade.
Je rate tout. Il n’y a que ce travail. Cette rancœur est en train de muter, ce n’est plus seulement un profond dégoût mais une haine sans nom. Je rate tout.
Il ne comprend pas que mon existence ne tourne pas seulement autour de son magasin.
Je suis vraiment à bout, je suis fatiguée en permanence, comme je ne l’ai jamais été.

L’approche de mon anniversaire me rend malade, ce jour est plus difficile chaque année, comme un douloureux rappel à l’ordre, comme quoi je n’y suis pas encore.

Et si je sautais sans filet ?
Et si je me barrais comme ça ? Est-ce qu’à force de trop réfléchir je ne vais pas finir par rester bloquée pour toujours ?

Dans une heure il faut que je me lève pour affronter tout cela à nouveau. Je n’ai plus de forces.

]]>
2021-08-21T14:50:38+02:00
https://michan.journalintime.com/2021-07-29-13-41-48 [...] J'ai envie de hurler. Cet air condescendant, cette attitude... Je t'aurais giflé et hurlé dessus. En fait j'ai le sentiment d'être un larbin, un énorme paillasson qui ne mérite rien et surtout pas de respect. Je n'ai qu'une envie c'est de claquer la porte. Pourquoi est-ce que je suis encore là sérieusement ? Ce qui m'a le plus fait mal c'est de voir à quel point les choses étaient acquises pour toi, tu n'as même pas pris la peine de me demander quoi que ce soit. J'ai vraiment eu envie de t'arracher les yeux. Ce que tu ne comprends pas c'est que mes priorités ne sont pas les J’ai envie de hurler.

Cet air condescendant, cette attitude… Je t’aurais giflé et hurlé dessus.
En fait j’ai le sentiment d’être un larbin, un énorme paillasson qui ne mérite rien et surtout pas de respect.
Je n’ai qu’une envie c’est de claquer la porte. Pourquoi est-ce que je suis encore là sérieusement ? Ce qui m’a le plus fait mal c’est de voir à quel point les choses étaient acquises pour toi, tu n’as même pas pris la peine de me demander quoi que ce soit.
J’ai vraiment eu envie de t’arracher les yeux.
Ce que tu ne comprends pas c’est que mes priorités ne sont pas les tiennes, loin de là.

Je t’emmerde, je vais exploser cette porte de sortie.

]]>
2021-07-29T13:41:48+02:00
https://michan.journalintime.com/2021-07-10-17-19-05 [...] S'inquiéter est une perte de temps. Cela vous vole votre joie et vous garde occupé à ne rien faire. Il faut que j'arrête. Je vais finir par provoquer cette chute que je redoute tant à force d'agir ainsi. Je me fais violence car il est difficile d'aller à l'encontre de sa propre nature, mais il le faut. Je m'en fais la promesse. S’inquiéter est une perte de temps. Cela vous vole votre joie et vous garde occupé à ne rien faire.

Il faut que j’arrête. Je vais finir par provoquer cette chute que je redoute tant à force d’agir ainsi. Je me fais violence car il est difficile d’aller à l’encontre de sa propre nature, mais il le faut.

Je m’en fais la promesse.

]]>
2021-07-10T17:19:05+02:00
https://michan.journalintime.com/2021-06-28-20-00-11 [...] Je n'ai pas le droit d'être faible. Aujourd'hui je ne sais pas trop ce qu'il s'est passé. Mon corps m'a lâché. Je suis partie du travail et j'ai dormi jusqu'à 17h dans le silence absolu. Je ne sais pas si j'aurais le courage d'affronter cette saison. Cette nuit a été affreuse, j'ai vu toutes les heures défiler. Mes vieux démons ne m'ont pas laissé tranquille. J'ai bien conscience que suite à cet incident j'ai peut être réagi de manière excessive, et encore... Je ne fais jamais rien dans l'excès, mais avec le recul je me rend compte qu'il s'agit de mon combat, moi seule peut Je n’ai pas le droit d’être faible.

Aujourd’hui je ne sais pas trop ce qu’il s’est passé. Mon corps m’a lâché. Je suis partie du travail et j’ai dormi jusqu’à 17h dans le silence absolu. Je ne sais pas si j’aurais le courage d’affronter cette saison.
Cette nuit a été affreuse, j’ai vu toutes les heures défiler. Mes vieux démons ne m’ont pas laissé tranquille.
J’ai bien conscience que suite à cet incident j’ai peut être réagi de manière excessive, et encore… Je ne fais jamais rien dans l’excès, mais avec le recul je me rend compte qu’il s’agit de mon combat, moi seule peut régler ce problème.

J’aimerais en parler. Mais à qui ? Je ne peux pas en parler. Quand je prend mon courage à deux mains pour en discuter on me répond de manière agressive et on change de sujet. Quand on me tend la main je n’ose pas la prendre par peur de me prendre un revers. Alors qu’est-ce que je fais ?

J’ai toujours prôné le dialogue, mais je n’ai pas le retour que j’espère. Du coup je viens ici. Et encore, j’explique à moitié mes propos, je reste toujours dans le vague.

Aujourd’hui c’était vraiment dur, absolument tout me dégoûte, à commencer par moi-même. J’espère que demain sera un jour un peu meilleur.

Ce démon-là me bousille au quotidien, je croyais avoir évolué et avancé, mais il suffit d’un détail anodin pour me faire basculer à nouveau.
Je suis écœurée d’être aussi faible parfois.

N’ai-je pas droit au pardon parfois ? J’ai l’impression que présenter ses excuses est une étape non envisageable pour certain. Pour beaucoup même. Peut être que j’en attend trop des gens, je ne sais pas… Ou alors je m’attend à ce qu’ils réagissent de la même manière que moi, et je suis déçue lorsque ce n’est pas le cas ?
Je suis dans le flou.

Bref, c’était une bonne journée de merde, cela ne peut être que meilleur demain.

]]>
2021-06-28T20:00:11+02:00
https://michan.journalintime.com/Hirondelle Hirondelle ~ Aujourd'hui je pense à toi. Je me remémore de beaux souvenirs, tout particulièrement ces moments où nous observions les hirondelles, en train d'exécuter leur ballet aérien. C'est tout silencieusement et jusqu'au crépuscule, que nous étions assis l'un à côté de l'autre, fascinés par la beauté de ces merveilleux oiseaux. J'ai toujours adoré toute la symbolique qu'elles représentent : La liberté, l'endurance et la loyauté. Ces valeurs me font échos, c'est sans doute pour cela que je chérie autant ces souvenirs en particulier. Parfois tu racontais une anecdote ou deux,

Aujourd’hui je pense à toi.

Je me remémore de beaux souvenirs, tout particulièrement ces moments où nous observions les hirondelles, en train d’exécuter leur ballet aérien.
C’est tout silencieusement et jusqu’au crépuscule, que nous étions assis l’un à côté de l’autre, fascinés par la beauté de ces merveilleux oiseaux.
J’ai toujours adoré toute la symbolique qu’elles représentent : La liberté, l’endurance et la loyauté. Ces valeurs me font échos, c’est sans doute pour cela que je chérie autant ces souvenirs en particulier.
Parfois tu racontais une anecdote ou deux, dont quelques unes qui étaient fausses mais je ne l’ai appris que bien plus tard. Tu voulais sans doute ajouter un peu de magie dans mes yeux d’enfant et aujourd’hui je souris à cette idée.
J’adorerai revivre un moment comme ceux-là, mais je ne sais pas si c’est dorénavant possible, le temps nous faisant un peu défaut.

Quoi qu’il en soit je n’oublierai jamais ces moments partagés.

Je t’aime.

]]>
2021-06-20T17:56:25+02:00
https://michan.journalintime.com/Un-pas-en-avant Un pas en avant. [...] Aujourd'hui je me suis lancée. C'est important pour moi de l'écrire, car chaque victoire personnelle compte. Cela fait 3 jours que je suis dessus, à remplir les formulaires et autres papiers interminables, mais j'ai tenu bon et je suis allée jusqu'au bout. Je me pose une bonne centaine de questions, mais qu'importe. Est-ce une déception de plus ? Donc je pose ça là. Je n'ai pas l'intention d'en parler à mon entourage pour le moment, car je risque d'être submergée d'attentes, et un échec de plus me ferait trop mal. Ou alors, deuxième option, on me coupera la parole avant [...]

Aujourd’hui je me suis lancée. C’est important pour moi de l’écrire, car chaque victoire personnelle compte.
Cela fait 3 jours que je suis dessus, à remplir les formulaires et autres papiers interminables, mais j’ai tenu bon et je suis allée jusqu’au bout. Je me pose une bonne centaine de questions, mais qu’importe. Est-ce une déception de plus ?
Donc je pose ça là.
Je n’ai pas l’intention d’en parler à mon entourage pour le moment, car je risque d’être submergée d’attentes, et un échec de plus me ferait trop mal.
Ou alors, deuxième option, on me coupera la parole avant que je puisse terminer mon explication et avec le temps cela m’agace de plus en plus.
Bref.
J’ai écris cela quelque part et c’est tout ce qui compte pour le moment.

La reprise a été délicate, cette coupure bien que trop courte m’a fait plaisir, surtout avant la grande apocalypse.

Je voulais écrire plus de choses mais je suis morose et je n’en ai plus envie. Je retourne à la vie réelle, car lorsque je m’attarde ici trop longtemps je cogite beaucoup par la suite.

[...]

]]>
2021-06-15T16:32:46+02:00
https://michan.journalintime.com/2021-05-10-16-18-05 [...] [...] Je suis venue ici avec l'intention d'écrire un immense pavé explicatif et plein de tristesse mais je n'en ferais rien. Une fois face à cette page la lassitude m'a gagné. En fait je suis fatiguée. C'est suffisamment difficile d'y penser à longueur de journée alors je ne vais pas m'attarder ici. Je suis un poids. Quelqu'un qui fait pitié. J'étais loin de me douter de cela, mais apparemment il s'agit de l'image que je donne. Bon. Et maintenant ? [...]

Je suis venue ici avec l’intention d’écrire un immense pavé explicatif et plein de tristesse mais je n’en ferais rien. Une fois face à cette page la lassitude m’a gagné.
En fait je suis fatiguée.
C’est suffisamment difficile d’y penser à longueur de journée alors je ne vais pas m’attarder ici.

Je suis un poids. Quelqu’un qui fait pitié.
J’étais loin de me douter de cela, mais apparemment il s’agit de l’image que je donne.
Bon.

Et maintenant ?

]]>
2021-05-10T16:18:05+02:00
https://michan.journalintime.com/C "C" "La pluie est là, pour ne pas dire l'orage [...]" Je suis assise là, et je commence à stresser. Que va t-il se passer ? "La pluie est là, pour ne pas dire l’orage [...]"

Je suis assise là, et je commence à stresser.
Que va t-il se passer ?

]]>
2021-05-01T14:28:52+02:00